L’exposition collective, placée sous le signe de la collaboration sud-sud, débutera à Casablanca et s’installera dans 6 pays d’Afrique, du nord au sud, de l’est à l’ouest, telle une caravane culturelle ambassadrice de l’art Africain.

MohamedMelehi

Category

Peintre

Date:

Mohamed Melehi

Né en 1936 à Asilah au Maroc, Mohamed Melehi poursuit des études à l’école des Beaux-Arts de Tétouan de 1953 à 1955, puis rejoint l’Italie en 1957 où il intègre l’Institut d’art de Rome et se lie avec le milieu de l’avant-garde italienne. En 1962, il part aux États-Unis où il découvre une culture façonnée par la technologie. De retour au Maroc, il enseigne la peinture, le modelage, les arts graphiques, et la photographie à l’École des beaux-arts de Casablanca de 1964 à 1969. A Rome, Melehi expérimente divers matériaux pauvres avec lesquels il élabore des compositions se situant dans une forme d’abstraction expressive, qu’il abandonne peu à peu au profit d’une abstraction géométrique précise arrivée à maturité à New-York. Sa fascination pour le cybernétique et le zen le conduit à la simplification de l’espace pictural qui devient métaphore du cosmos. Dès lors, il oriente sa recherche vers l’équilibre des rythmes qu’il accomplit en instaurant un ordre répétitif variable de formes qui s’associent et se décomposent : petits carrés, lignes courbes et rayons participent de la même volonté d’insuffler le mouvement. Cet effet cinétique atteint son expression la plus aboutie dans ligne sinusoïdale – l’onde – qui, depuis 1963, constitue le motif archétypal de son travail.