L’exposition collective, placée sous le signe de la collaboration sud-sud, débutera à Casablanca et s’installera dans 6 pays d’Afrique, du nord au sud, de l’est à l’ouest, telle une caravane culturelle ambassadrice de l’art Africain.

KofiSetordji

Category

Plasticien

Date:

Kofi Setordji

Né en 1957 à Accra au Ghana. Kofi Setordji s’est d’abord essayé au graphisme avant d’ancrer sa pratique dans la sculpture. En 1984, il entame sa carrière de plasticien dans l’atelier du célèbre sculpteur et designer Saka Acquaye, et découvre peu après les oeuvres de Richard Hunt et son maniement du métal. Cette influence le pousse à développer une technique personnelle qu’il transpose également au bois, au bronze, à la pierre ou à la terre cuite. La préoccupation principale de l’artiste sera désormais de façonner le médium pour instaurer un dialogue fécond entre l’œuvre et celui qui la regarde. Diffusant ses premières oeuvres, Kofi Setordji rencontre le succès à partir de 1990. Il participe à des expositions nationales et internationales, notamment aux États-Unis et en Europe. Parmi ses plus grandes oeuvres, figure son travail sur le génocide au Rwanda, remarqué par la critique, à l’occasion de la Biennale des arts Dak’art 2000 ainsi qu’à la manifestation Afrique en Scène à Lille. Dans sa ville natale, ses réalisations sont visibles à l’Artists Alliance Gallery, au Musée national du Ghana et au Goethe Institute parmi d’autres. En périphérie de sa pratique, Kofi Setordji a fondé ArtHaus, résidence de recherche artistique, et co-fondé la fondation Nubuke