L’exposition collective, placée sous le signe de la collaboration sud-sud, débutera à Casablanca et s’installera dans 6 pays d’Afrique, du nord au sud, de l’est à l’ouest, telle une caravane culturelle ambassadrice de l’art Africain.

JemsKoko Bi, sculpteur

Category

Sculpteur

Date:

JEMS KOKO BI

Né en 1966 à Sinfra en Côte d'Ivoire. , Jems Koko Bi a étudié à l’Institut National Supérieur des Arts à Abidjan. En 1992, Klaus Simon, un sculpteur allemand enseignant dans son école, l’initie à la sculpture sur bois. Jems Koko Bi qui vient d’une famille d’agriculteurs originaire d’une région forestière particulièrement marquée par l’histoire des masques, n’appartient pas à la caste autorisée à travailler le bois : il retourne donc chez lui pour demander aux anciens l’autorisation de sculpter ce matériau qui l’interpelle. En 1997 il remporte le DAAD scholarship, une bourse d’étude qui le mène en Allemagne où il intègre la Kunstakademie de Düsseldorf et suit l’enseignement de Klaus Rinke. Il s’installe alors durablement en Allemagne. N’abattant aucun arbre, Jems Koko Bi créé ses œuvres à partir d’arbres morts auxquels il offre une nouvelle présence. Histoire, migration, conflits, dominations, luttes de pouvoir… ses sculptures monumentales travaillées le plus souvent grâce à une technique de ciselure de bois brûlé nous donnent à voir les vicissitudes de l’humain. En 2000 il reçoit le prix de la Biennale de Dakar puis le prix de la Francophonie pour son œuvre Darfur à la 8eme édition de Dak’Art en 2008. Il a participé à de nombreuses expositions internationales, telles que la Biennale de la Havane à Cuba, a Documenta de Kassel, et au Pavillon Ivoirien de la Biennale de Venise à trois reprises.