L’exposition collective, placée sous le signe de la collaboration sud-sud, débutera à Casablanca et s’installera dans 6 pays d’Afrique, du nord au sud, de l’est à l’ouest, telle une caravane culturelle ambassadrice de l’art Africain.

ElAnatsui

Category

Sculpteur

Date:

El Anatsui

Né en 1944 à Anyako au Ghana, El Anatsui obtient sa licence à l’University of Science and Technology à Kumasi en 1965, et complète un troisième cycle en éducation artistique. En 1969, il intègre l’University of Education à Winneba au Ghana en tant que professeur, succédant au sculpteur moderniste Vincent Kofi. Il rejoint en 1975 l’université de Nsukka au Nigéria en tant que conférencier au département des Beaux-arts et Arts appliqués jusqu’en 2011. Il y fréquente le groupe d’artiste de Nsukka, un important collectif d’artistes africains contemporains qui s’est constitué au sein de l’université en 1970 autour de poètes, écrivains et plasticiens comme Olu Oguibe et Uche Okeke, et qui valorise la synthèse entre les techniques et les modèles artistiques traditionnels et les médias contemporains. Les premières œuvres d’Anatsui sont principalement inspirées par les croyances traditionnelles du Ghana, essentiellement travaillées avec l’argile et le bois. Plus tard, Anatsui oriente son travail de sculpture vers la technique qui a fait sa renommée depuis la 52e Biennale de Venise : le tissage de matériaux hétéroclites – rebus industriels, canette d’aluminium, argile, tissu, bois – triturés, assemblés et tricotés avec des fils de cuivre pour créer des tentures métalliques souvent monumentales (jusqu’à 16 mètres de haut et 50 mètres de large pour la façade de la Royal Academy à Londres en2013) qui évoquent les riches tissages kente.