L’exposition collective, placée sous le signe de la collaboration sud-sud, débutera à Casablanca et s’installera dans 6 pays d’Afrique, du nord au sud, de l’est à l’ouest, telle une caravane culturelle ambassadrice de l’art Africain.

Nos responsabilités

Depuis quelques années, nous assistons à un engouement sans précédent pour la culture contemporaine africaine.

Mais si cet engouement pour les artistes africains n’a cessé de croitre à l’international, allant jusqu’à susciter l’intérêt du grand public, il reste circonscrit à une poignée d’amateurs d’art et de collectionneurs sur le continent.

Consciente de la nécessité pour les Africains de se (ré)approprier leur culture et leur art, et de l’importance pour les artistes du continent de retrouver leur public naturel, la Fondation souhaite œuvrer à rendre plus visible la création contemporaine sur sa terre d’origine. En travaillant à valoriser les œuvres auprès d’un public africain — amateur ou connaisseur —, mais également en participant à la dynamisation du marché de l’art intra-africain.

El Anatsui. Oeuvre intitulée « Earth’s Skin », 2007